Former les journalistes

ESJ PRO

A la Une

Formations à distance : huit compétences médias indispensables, huit programmes adaptés

13/05/2020 - Un oeil sur les médias

Les formations à distance s’imposent dans le contexte actuel de distanciation physique. Ce n’est pas forcément une mauvaise nouvelle, pour l’apprentissage de certaines compétences journalistiques et média. A condition de respecter certaines conditions.

L’ESJ PRO propose six nouvelles formations spécialement conçues à distance, utiles sinon indispensables, dans le contexte actuel et au delà. Le coût de ces formations est pris en charge par l’Etat, dans la limite de 1500 euros par personne si elles sont suivies avant le 1er juin 2020.

 

1- Réaliser un brainstorming stratégique en ligne

Objectifs : optimiser le fonctionnement structurel de son entreprise par un échange collaboratif en ligne.

  • Repenser une organisation, des process, des outils
  • Parvenir à un consensus par votes
  • Définir une liste d’actions à mener et les prioriser
  • Assigner des tâches à chacun, définir un calendrier

 

Mises en situation : travail sur post-it numériques, votes, limite de temps pour aller à l’essentiel.

Durée : une journée – 450 euros / personne ou groupes de 8 personnes maximum, 1600 euros HT.

2- Réussir une interview en visioconférence 

Objectifs : optimiser les interviews vidéo réalisées par visio-conférence, pour un résultat professionnel publiable.

  • Le choix de l’application : Zoom, Skype, Hangout, quels atouts/inconvénients de chaque solution ?
  • Vérifications techniques : connexion, débit, son, micro…)
  • Choisir le bon lieu (attention à l’écho, le contre-jour…)
  • Travailler le cadrage et le décor
  • Soigner sa posture et sa diction
  • S’adapter aux spécificités de la visio-conférence : compenser la moindre visibilité du langage non-verbal, mettre en confiance son interlocuteur, signifier visuellement son approbation etc.
  • Préparer un conducteur, travailler ses questions


Mises en situation
: simulations et débriefing avec commentaires, suggestions d’améliorations

Durée : une demi-journée – 200 euros / personne ou groupes de 8 personnes maximum, 800 euros HT.

3- Améliorer son sourcing d’information via les réseaux sociaux

Objectifs : ne rien rater des informations importantes dans son domaine, identifier les experts et témoins clés, anticiper les sujets qui montent.

  • Mettre en place une veille ciblée d’informations via Twitter et Linkedin
  • Twitter, Linkedin : identifier et se connecter aux bons experts, les classer dans des listes réexploitables 
  • Trouver et recueillir des témoignages sur Facebook,Twitter ou Linkedin. Bonnes pratiques pour contacter un témoin
  • Anticipation des sujets : prendre la température des besoins, questions sur les forums et groupes (Facebook notamment)


Mises en situation :
élaboration personnalisée de son plan de veille personnalisé et paramétrage des outils pour ce faire.

Durée : une journée – 450 euros / personne ou groupes de 8 personnes maximum, 1600 euros HT.

4- Enquêter sur le web grâce aux ressources du web et des réseaux sociaux

Objectifs : tirer le meilleur parti des ressources disponibles en ligne, acquérir une méthodologie de recherche et d’enquête.

  • Maîtriser la recherche avancée pour gagner en exhaustivité et précision
  • pratiquer la logique du rebond et du recoupement d’informations
  • Utiliser les ressources du web pour trouver des informations : annuaires, bases de données, sites institutionnels, sites cartographiques
  • Analyser les métadonnées des fichiers : localisation géographique, date, source…
  • Analyser une photo pour savoir s’il elle a été trafiquée
  • Savoir qui se cache derrière un site, analyser l’adresse IP d’un site ou d ‘un message
  • Utiliser les réseaux sociaux pour trouver des sources ou des experts


Mises en situation :
exercices pratiques pour apprendre à utiliser les outils, recherches personnalisées liées aux enquêtes de chaque stagiaire

Durée : deux jours – 900 euros / personne ou groupes de 8 personnes maximum, 1600 euros HT.

5- Apprendre à mieux traiter les sujets scientifiques et santé

Objectifs : relayer ou ne pas relayer la dernière étude trouvée sur Internet ? Evaluer l’importance et le sérieux d’une étude, en parler avec précaution, sans minorer sa portée le cas échéant.

  • Les fondamentaux de la science : méthode hypothético-déductive, les différents niveaux de preuve, la validation par la communauté…
  • Bien évaluer le sérieux d’une étude : étude in-vivo ou clinique ? Quel protocole utilisé ? Méthode d’élaboration, taille du panel, autres études qui la confirment ? Qui finance l’étude ?
  • La validation par les pairs : les revues scientifiques reconnues, les pré-publications
  • Les sources crédibles du journalisme scientifique : institutionnelles, journalistiques, universitaires et de recherche…
  • Controverses scientifiques valides ou fabriquées, le piège de l’équilibre des points de vue
  • Trouver le ton équilibré : entre alarmisme et édulcoration
  • Comprendre et accepter les incertitudes, savoir en parler
  • Les bases de l’analyse statistique : moyenne, médiane, tangente…
  • Attention au pièges : corrélation versus causalité, échelle proportionnelle, logarithmique…
  • Notions de droit de la santé : l’autorisation de mise sur le marché des médicaments, le principe de précaution…
  • Questions éthiques : droits et obligations des médecins et chercheurs
  • Les précautions à prendre en termes de formulation : vérification et mention de la source, usage du conditionnel ou du présent.
     

Mises en situation : analyses de cas, exercices d’écriture et réécriture. Travail sur des sujets adaptés aux lignes éditoriales de chacun.

Durée : 3 jours (si possible en six fois une demi-journées – 1350 euros par personne ou 4800 euros/ groupe de huit maximum.)

6- Optimiser l’organisation de sa newsroom à distance

Travailler à distance avec ses équipes est particulièrement difficile. Ce sera pourtant de plus en plus un impératif pour les managers. Voici les points à maîtriser pour que cela se passe bien.

  • Mettre en place des réunions régulières, mais ni trop fréquentes, ni trop longues, prévoir un ordre du jour et un compte-rendu
  • Savoir animer une réunion d’équipe : tour de table informel rapide, rappel des règles de fonctionnement, déroulé de l’ordre du jour, remerciements, assignation des tâches, remerciements
  • Manager son équipe : savoir écouter ses collaborateurs. importance de la parole informelle pour garder le lien et la confiance. Attention à respecter les temps de connexion et de non-disponibilité hors des horaires de travail
  • Fixer des objectifs clairs, les mesurer, les suivre et les réévaluer si besoin
  • Mettre en place les bons process : assigner les rôles, les règles de fonctionnement (relecture avant publication), astreintes ou permanences
  • Utiliser des outils collaboratifs simples et accessibles, simplifier les tableaux de bord pour aller à l’essentiel
  • Informer son équipe des informations structurelles sur la vie de l’entreprise
  • Donner accès à tous aux documents de référence : contacts de chacun, guides et chartes éditoriales etc.


Mises en situation :
jeux de rôles, rédaction croisée d’ordres du jour, travail sur les documents type de chacun, paramétrage et tests des outils collaboratifs

Durée : 2 jours (si possible quatre  fois une demi-journées – 900 euros par personne ou 3200 euros/ groupe de huit maximum.)

7- Développer sa créativité éditoriale et travailler l’impact de ses contenus

Objectifs : trouver de nouveaux angles pour mieux satisfaire le lecteur et stimuler l’engagement, dans un contexte de raréfaction de certaines informations (sport, people).

  • Varier les angles, identifier ceux qui servent le mieux les lecteurs et sont les plus attendus
  • Proposer au lecteur ce qu’il veut, mais aussi ce qu’il ne sait pas encore qu’il veut
  • Trouver les formats les plus adaptés au propos, essayer de nouvelles façons de présenter son article : quiz, listing, question-réponse etc.
  • Optimiser l’accroche et le titrage pour maximiser l’impact de sa production
  • Soigner la narration pour accrocher vite le lecteur, tenir la promesse du titre tout au long du déroulé, pour garder l’attention du lecteur/auditeur/spectateur

 

Mises en situation : travail via post-it numériques, brainstorming de groupe, échange de bonnes pratiques

Durée : 2 jours (si possible en 4 demi-journées – 900 euros par personne ou 3200 euros/ groupe de huit maximum.)

8- Produire des graphiques et data-visualisations simples et efficaces

  • Définir un angle intéressant pour le lecteur et réalisable
  • Trouver les données pertinentes et fiables
  • Mettre en forme les données sous forme de tableur
  • Choisir la représentation graphique la plus adaptée
  • Faire attention aux pièges de l’analyse et de la représentation (échelle bancale, no proportionnalité des data, confusion corrélation/causalité

 

Mises en situation : exercices en ligne, pratique du tableur, lien constant et individualisé avec le formateur via messagerie+ visio-conférence

Durée : 1 jour (si possible en 2 demi-journées – 450 euros par personne ou 1600 euros/ groupe de huit maximum.)

A LIRE AUSSI :

Pour toute information contactez cyrille.frank@esj-pro.fr 

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-nous !

RT @JeanAbbiateci: Le grand début d'une petite aventure... bulletin.fr

RT @cyceron: Chiffres clés de l'abonnement aux contenus payants. 👉+220% de conversions pdt le confinement 👉Importance de soigner la visibil…

Le confinement a plus que doublé le nombre de propos haineux et discriminatoires sur les réseaux sociaux… twitter.com/i/web/status/1…

RT @ESJ_Entreprise: La crise du Covid-19 a durablement relancé l'intérêt pour la formation à distance. Le directeur @ESJPRO Média Paris aka…

Nos formations