Former les journalistes

ESJ PRO

A la Une

PQR : les lecteurs changent, changeons nous aussi et vite !

13/04/2015 - L'actu d'ESJ PRO

ESJ PRO a réuni, le 10 avril, à Paris, huit rédacteurs en chef de PQR pour réfléchir à l’avenir de la presse locale et à la façon de s’adapter aux attentes des lecteurs… qui changent.

 

Aujourd’hui, c’est très facile de s’informer. Les Français disposent de 15 sources médias chaque jour. Comment la PQR peut-elle sortir du lot ? Comment faire face à la crise de la diffusion (et des ventes surtout) qui n’est pas nouvelle mais qui s’accélère ? Comment valoriser ces marques, locales et très fortes, pour rénover, renouveler l’info et le lien au lecteur, sur les différents supports ?

 

Vendredi 10 avril, l’ESJ PRO a réuni, à Paris, 7 rédacteurs en chef de quotidiens régionaux (Le Progrès, Le Télégramme, Nice Matin, L’Union, La Presse de la Manche, La Montagne, Les Dernières Nouvelles d’Alsace) pour un séminaire de réflexion sur l’avenir de la PQR.

 

« Les lecteurs changent, changeons aussi… et vite ! » : l’intitulé de cette journée sonnait comme une alerte à agir alors que la diffusion de la PQR a chuté de 3% en 2014, selon les chiffres de l’OJD révélés la veille. Animée par Guillaume Lecointre, responsable marketing à La Voix du Nord, et Maurice Decroix, journaliste indépendant, la formation a permis de mieux comprendre les enjeux de l’information de proximité aujourd’hui. De même que les attentes des lecteurs, en fonction de leur âge notamment. La santé, l’éducation, les faits divers, les travaux, la météo sont quelques-unes des thématiques qui suscitent le plus d’intérêt. De même, 44% des articles des pages locales d’un titre de PQR ne seraient pas lus, 29% lus en partie et 27%, seulement, lus en entier. Comment alors garder ses lecteurs existants voire en conquérir de nouveaux ?

 

Quelques constats ont été présentés, données statistiques à l’appui, pour aborder l’enjeu du renouvellement du lectorat : « Les anciens d’aujourd’hui ne sont pas les anciens d’hier », « ce qui intéresse les jeunes intéresse les anciens, l’inverse n’est pas vrai », « les jeunes ne liront pas plus le journal quand ils seront plus âgés, au contraire ! »

 

Au menu du déjeuner : une présentation de la nouvelle formule de La Voix du Nord par son rédacteur en chef, Jean-Michel Bretonnier, et des coulisses de la réorganisation liée. Participation de tous les journalistes à la nouvelle formule, tables-rondes de lecteurs, suivi dans la durée des décisions prises, tels ont été quelques uns des maîtres-mots évoqués par notre grand témoin.

 

Réapprendre à aller sur le terrain, vérifier les paroles des politiques, faire parler les gens, suivre les dossiers, recontextualiser, poser des questions, comparer, surprendre, intéresser, justifier, penser au plaisir de lecture… Quelques rappels ont été effectués agrémentés d’exemples tirés de la presse locale. Des constats parfois partagés, parfois débattus, parfois discutés. En fonction de la réalité de chaque titre. Avec, toutefois, un leitmotiv évident : un article ne devrait être publié que « s’il contient une (vraie) information ».

Suivez-nous !

RT @cyceron: Le réseau de TELES locales @viaOccitanieTV recrute ! 👉 1 Journaliste Desk en CDI – Gallargues-le-Montueux => https://t.co/Oz…

RT @cyceron: Nouvelle étude internationale qui montre la défiance des Français vis à vis de leurs médias. 30% ont confiance en les sites d'…

RT @cyceron: La presse quotidienne papier - sauf exceptions - est condamnée par l'évolution des usages et les arbitrages budgétaires en fav…

RT @cyceron: La confiance en les médias est liée à leurs modes de distribution. La confiance augmente avec les accès directs, la presse pay…

RT @ESJPRO: Stories, longs formats, newsgames... Les nouveaux formats pour accrocher et retenir ses lecteurs esj-pro.fr/les-nouveaux-f… #media…

Nos formations