Former les journalistes

ESJ PRO

A la Une

« Le Verre politique » ou comment faire réagir les 18-30 ans autour de la présidentielle

© Nina Guerineau de Lamérie

© Nina Guerineau de Lamérie

31/01/2017 - Un oeil sur les médias

A tout juste 23 ans, Nina Guérineau de Lamérie s’est lancée dans un tour de France pas comme les autres. Depuis le 13 novembre dernier, elle donne la parole aux 18-30 ans dans plusieurs villes de France lors d’apéros-débats. Objectif : qu’ils expliquent leurs ressentis, leurs espoirs en vue de la présidentielle… Ces échanges sont filmés et publiés en ligne. Nina est diplômée de l’ESJ PRO, spécialisation presse écrite et web. Elle nous explique en quoi consiste son projet intitulé « Le verre politique ».

 

Salut Nina, peux-tu me présenter « Le Verre Politique » ?

Depuis le 13 novembre 2016 exactement, j’effectue un tour de France en vue de l’élection présidentielle. Jusqu’au 5 mai, je vais m’arrêter dans 24 villes, 24 villes dans lesquelles j’organise des apéros-débats avec les 18-30 ans. Pourquoi les 18-30 ? Car, il s’agit, à mon sens, d’une génération peu entendue et peu représentée dans les médias mainstream. Le but est de faire uniquement du constructif et de rapporter les idées de la jeunesse. Connaître leurs espérances, aspirations, propositions… J’ai eu l’idée de mener ce projet autour d’un apéritif. Cet été, je discutais de mon avenir avec d’autres étudiants en journalisme. J’avais terriblement envie de couvrir la présidentielle, et l’idée m’est venue. Je trouve que l’apéritif est le meilleur décor pour filmer un débat constructif entre jeunes.

 

 

Comment t’organises-tu pour effectuer ce Tour de France ?

Je vais de ville en ville en voiture. J’utilise Blablacar pour réduire les frais. Je dors chez l’habitant en m’aidant des réseaux sociaux, en faisant du couchsurfing, ou en utilisant mon réseau d’ami(e)s. Pour contacter les jeunes qui souhaiteraient participer à ces apéros-débats, j’utilise aussi ces mêmes réseaux, je contact les associations, les acteurs locaux…

 

Es-tu seule sur ce projet ?

A naviguer, filmer, monter, publier, oui. Pour ce qui est de la communication, trois médias me soutiennent et relaient mes vidéos : Spicer’s, Ambitionsmag.com et Skyzo.net. Mon oncle, Grégoire De Lamérie, s’est chargé de monter le site. Mes ami(e)s me soutiennent moralement aussi, c’est important quand on est seule sur les routes. Et d’autres partenariats vont bientôt se nouer.

 

Jusqu’à quand penses-tu effectuer ce tour de France ?

Il durera six mois jusqu’au 5 mai 2017, date du second tour de la présidentielle.

 

Pourquoi viser uniquement les 18-30 ans ?

Lorsque je discute avec les 18-30 ans, ils me disent souvent “On ne fait pas confiance aux jeunes” ou “On ne nous donne pas notre chance”. C’est un fait. Je veux montrer que, loin d’être désintéressés de la politique, les 18-30 ans réfléchissent, créent, participent à ce nouveau monde qui est en train d’émerger. Bien sûr, certains ont complètement abandonné la politique, mais c’est un phénomène que l’on perçoit aussi dans toutes les autres générations. Par ailleurs, leurs idées sont régulièrement cataloguées comme étant utopiques et décrédibilisées. Enfin, en faisant moi-même partie de cette tranche d’âge, j’étais simplement curieuse de prendre le pouls de ma génération.

 

Dans quelles villes es-tu déjà allée ?

Mandelieu-la-Napoule (Alpes-Maritimes), Marseille dans les quartiers nord, Montpellier, Béziers, Pau, Cestas et La Souterraine (Creuse). Je décolle pour Poitiers prochainement. J’ai réalisé une carte interactive sur mon site où l’on peut trouver les raisons de ma sélection.

 

Quels thèmes abordes-tu lors de tes interviews ?

Cela dépend des participants. Je pose généralement trois questions :

  • “Allez-vous voter ? Si oui pourquoi, si non pourquoi ?”
  • “Vous sentez-vous représentés ? Pourquoi ?”
  • “Qu’est-ce que vous attendez aujourd’hui de la politique ? Sur quels thèmes attendez-vous les candidats à la présidentielle ? Que souhaitez-vous ?”

Ensuite, je leur laisse la main. Si le débat se fait sans moi, c’est encore mieux. L’objectif, ce n’est pas de dénoncer mais de construire, de proposer. Pour l’instant, la démocratie, l’éducation, le travail et l’écologie sont les thèmes les plus récurrents.

 

De tes premières interviews, peux-tu tirer un constat ? Y a-t-il une tendance politique ?

Le seul constat que je peux tirer pour l’instant est que les 18-30 ans ne sont pas désenchantés. Ils sont désillusionnés. Je dirais même défiants vis-à-vis de la politique. Ils ne se sentent pas représentés. La tendance politique est le vote blanc, presque tous les interviewés demandent à ce qu’il soit comptabilisé.

 

Quels sont tes objectifs ?

Que la parole des jeunes filtre le débat politique, que l’on cesse de parler pour la jeunesse et qu’on la laisse vraiment s’exprimer.

 

Où peut-on écouter les interviews que tu réalises ?

Sur la page Facebook Le Verre Politique pour les versions courtes, sur le site tour-de-france-presidentielle-2017.fr et sur la chaîne Youtube pour les versions longues, ainsi que sur la plateforme Spicer’s qui accueille mes vidéos depuis peu.

Suivez-nous !

#FORMATION Les bases de l'écriture journalistique >> prochaines dates du 12 au 23 juin bit.ly/20vkbTN

Picasso, Matisse, une collection révolutionnaire en 360° et en réalité virtuelle bit.ly/2mTljmh v/… twitter.com/i/web/status/8…

« 64 % de ce qui est publié en ligne est du copié-collé pur et simple » bit.ly/2mTsefm v/ @InaGlobaltwitter.com/i/web/status/8…

Avec Times Insiders, @nytimes dévoile aux lecteurs les coulisses de sa rédaction bit.ly/2mTbzIY

L'ESJ PRO propose une nouvelle formation >> "Eviter les pièges des fake news" bit.ly/2mTtL56

Nos formations